Dans accueil V2

Des bulles pour l’offre hôtelière «séjour-restaurant-bains»

Le public s’est rué sur les établissements hôteliers proposant des prestations de wellness. La demande a même dépassé l’offre.

Il y avait le fameux «pas de bras, pas de chocolat». Désormais, il y a le «pas d’hôtel, pas de bain thermal ni de spa». Partout en Suisse romande, après quasiment un an de crise sanitaire, la population se rue sur les hôtels pour renouer avec les souvenirs de la vie d’avant-coronavirus. Dans les structures hôtelières offrant des prestations de wellness, la demande a tendance à dépasser l’offre. «L’hôtel est complet. C’est une très belle surprise. Avant le Covid, nous avions entre 50 et 60 couverts par jour. Là, on en est à 180. Maintenant, nous ouvrons du jeudi au dimanche.» Directeur des opérations du Grand Hôtel et du Centre thermal d’Yverdon-les-Bains (propriétés du groupe Boas), Luc Schenkel ne cachait pas sa satisfaction vendredi dernier. Rouvert seulement le 12 février, l’établissement n’a cessé de faire le plein jusqu’au week-end passé. Un séjour dans le 4-étoiles donne droit à un accès aux bains thermaux, exclusivement réservés aux clients de l’hôtel. «Les gens nous disent qu’ils ont l’impression de retrouver la vie normale d’avant», poursuit Luc Schenkel. «Je n’en pouvais plus de rester à la maison. La semaine passée, notre séjour en famille avec notre fils a été un break formidable», indique une quadra.

Pub 1

Pub 2

Pub 3

Pub 4


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.